mercredi 17 juin 2015

Switch & Bitch

Le temps est venue pour moi de partager un petit secret...  J'ai une tonne, mais alors là une tonne de vêtements!! Cependant, s'il fallait que j'achète chaque morceau je serais ruinée depuis belle lurette.
Ce qui me sauve c'est les journées d'échange avec mes copines!

Je vous explique le concept:

Depuis maintenant quelques années, une dizaine de mes amies et moi nous réunissons chez une d'entre nous pour un échange de vêtements, communément appelé le "Switch and Bitch".  À chaque changement de saison, nous attendons l'invitation avec impatience!  Pendant des semaines, nous entamons un processus de nettoyage des tiroirs, des armoires, des valises, etc.  Le tout bien sûr dans le but de faire de la place pour les nouveaux morceaux choisis.  Lorsque notre échange se termine, il reste souvent un montant assez considérable d'articles non-réclamés, nous en faisons donc don aux plus démunis en choisissant différents organismes qui acceptent nos contributions.

Les éclats de rire, les grandes nouvelles, les petites collations sont tous aux rendez-vous!







Un preview de mes supers trouvailles...
 
 
Alors qui sera là au prochain?

mercredi 25 février 2015

Histoire de style : Esther Quek

La Masculine...

C’est plus fort que moi, quand je vois une fille en veston cravate; je craque!  Imaginez ce que j’aurais ressenti devant les premières femmes en pantalon!  Je les aurais sans doute trouvées sublimes.  J’ai toujours adoré l’audace et pour moi enfiler un veston, le garnir d’une cravate, ce n’est pas rejeter sa féminité, mais bien au contraire c’est être persuadée que notre féminité transparaît à travers les habits qui nous couvrent.

C’est définitivement pourquoi je reste perpétuellement en admiration devant les tenues distinguées d’Esther Quek.  Elle incarne selon moi l’équilibre parfait entre la féminité et la masculinité.  Éditrice de Revolution et The Rake magazine, elle dégage cette impression de femme d’affaires déterminée et sûre d’elle… Il est certain que la cravate y est pour quelque chose!

Elle a non seulement l’œil pour le détail, mais aussi l’habileté de porter un complet des fois mieux qu’un homme.  Alors messieurs, à vos stylos...  Il est temps de prendre des notes!













 
 
Pour les sources:

jeudi 19 février 2015

Couvrez-vous de bijoux… recyclés!

Je travaille présentement sur une collaboration bien spéciale avec un artiste récupérateur montréalais, Omar Gammaoui et j’ai vraiment hâte de partager les photos avec vous…  Je vous en dis quelques mots avant de vous laisser sur des images qui en disent long sur l’exceptionnel talent de l’artiste.

 Je vous présente souvent dans mes chroniques modes des vêtements vintage ou des bijoux sur lesquels j’ai mis la main dans des friperies.  Disons que c’est ma façon à moi d’adorer la mode, mais de ne pas encourager la surproduction en achetant compulsivement des nouveaux morceaux qui finissent bien vite aux oubliettes.  J’ai décidé de miser plutôt sur des techniques « vertes » comme on dit : trouver des vêtements et des accessoires seconde-main le plus souvent possible. 

Ainsi, je n’ai peux vous cacher ma joix quand j’ai découvert la collection de bijoux d' Omar Gammaoui.  Son art qui me rappelle l’Afrique, ses tableaux abstraits qui combinent sculptures et peintures, ses mélanges de cuivre et d’argent qui donnent un côté rebelle, comme si on avait décortiqué une partie d’armure …  Il touche à tout, mais toujours en utilisant des matières récupérées.  Un artiste écolo qui fait des miracles avec des pièces qui n’attiraient plus les regards.  Il a bien su relevé le défi, car je lui achèterais toute sa collection (surtout ses superbes bagues!!).

Donc, comme promis voici quelques-unes de mes pièces préférées…










 

Je vous invite aussi à cliquer sur les liens pour plus de détails sur l’artiste :